Mun Sing, c’est le projet solo de Harry Wright de Giant Swan. Ingénieux et paré pour l’action, son arsenal sonique se constitue de saillies frontales de boîtes à rythme en staccato, de grime radioactif, de techno polyrythmique et de noise, le tout concassée dans un grand ensemble fluctuant selon l’humeur, le plus souvent très rageuse, de Wright…

Plus d'articles
Shackleton